Les voeux du maire

Publié le par webmaster

Mesdames Messieurs

En cette année 2009, placée sous le signe de la crise internationale et de la récession Michel LEROYannoncée en France, nous avons longuement réfléchi sur la nécessité d’organiser cette traditionnelle cérémonie des vœux du maire.

Nous avons décidé de la maintenir pour dire merci à tous les acteurs de la vie locale qui sont toujours à nos côtés lors des manifestations qui ponctuent le calendrier des diverses animations de l’année, cérémonies patriotiques, fêtes, animations commerciales ou culturelles.

Ce moment convivial où nous nous retrouvons pour fêter la nouvelle année n’est pas placé sous le signe du luxe et nous pouvons fêter simplement cet événement sans mettre en péril les finances communales.

Merci d’abord, Thierry pour tes vœux de bonne année et pour ton intervention sur l’année passée.

Merci  à l’ensemble de mes collègues élus, les adjoints, les conseillers municipaux présents dans leur diversité, ce qui fonde le pacte républicain et qui permet, quand les différences sont acceptées, de rechercher tous ensemble un consensus d’intérêt général plutôt que d’alimenter des batailles d’intérêts particuliers.

 

Merci également à l’ensemble des représentants des services publics, du monde associatif, économique, sportif, qui contribuent tous à la cohésion de notre communauté.

L’année 2008 a vu se dérouler le nécessaire moment démocratique, le rendez-vous citoyen que sont les élections municipales. Le débat a eu lieu, les projets ont été exposés.

Vous avez choisi de faire confiance à notre équipe et je profite de l’occasion qui m’est donnée ce soir de vous en remercier une nouvelle fois.

J’ai pleinement conscience de la responsabilité qui est la nôtre, nous nous attacherons à continuer d’être digne de votre confiance.

Je tiens, sans attendre, à vous présenter, au nom de toute l’équipe municipale, mes meilleurs vœux, en vous souhaitant une excellente année et surtout, une bonne santé; que 2009 soit belle, douce et agréable pour chacune et chacun d’entre vous, pour vos familles, ainsi que pour vos proches.


Pour 2009 je souhaite une amélioration de la sécurité en ville.

Par deux fois cette année j’ai attiré l’attention des services de l’état sur les problèmes de  sécurité à Saint Loup.

En 2008, pendant plusieurs semaines, la vie des habitants a été gravement perturbée, voire même menacée, par les agissements intolérables d'un petit groupe de délinquants. (Cambriolages de jour comme de nuit, vols, destruction d’éclairage public, intrusion chez des particuliers pendant leur sommeil, non respect du code de la route…).

La situation était d'autant plus inacceptable que la gravité des méfaits n'avait cessé de progresser. (Agression d’une personne âgée de 85 ans qui se retrouve à l’hôpital victime d’une fracture du col du fémur). Les victimes de ces délits sont traumatisées et vivent très mal cette situation.

J’ai demandé que cette chaîne de délits  soit brisée immédiatement dans l'intérêt de toute la population, de manière à respecter les victimes dont les plaintes déposées à la gendarmerie restent sans suites et dont les coupables courent toujours.

Au cours de réunions organisées dans les différents quartiers au cours du mois de décembre, j’ai pu constater que la  population de Saint-Loup attend un rétablissement rapide de l'ordre républicain.

Sans vouloir dramatiser, l'évolution récente de la situation appelle une réponse énergique et visible de la part des forces de l’ordre.

Cette année nous avons le plaisir d’accueillir le major Geny Christian commandant de la communauté de brigades de gendarmerie. Je lui souhaite de parvenir à rétablir un climat plus serein dans notre ville et je l’assure que nous serons disponibles pour travailler avec la gendarmerie tout au long de l’année.

 

La commune a signé une convention avec le département pour faire un diagnostic de l’accès aux bâtiments communaux aux personnes à mobilité réduite. L'accès de tous à l'espace public n'est pas qu'une affaire de finances municipales. Par de simples gestes citoyens, chacun peut contribuer à ce vaste chantier. S'abstenir de stationner sur le trottoir, tailler sa haie pour qu'elle ne dépasse pas sur le dit trottoir en sont des exemples. Nous devons tous nous questionner sur nos habitudes quotidiennes, car chacun peut sensiblement améliorer la sécurité et les possibilités de circulation de nos concitoyens.

 

 

Pour 2009 je souhaite une gestion financière moins fragile.

 

J’évoquerai maintenant la question des finances, qui constituent le nerf de la guerre pour poDiscoursrter nos projets.

L’année 2009 ne s’annonce pas fameuse. La commune est toujours endettée et le restera dans les mêmes proportions jusqu’en 2014 ; de ce fait elle ne peut pas emprunter pour financer des travaux pourtant nécessaires.

Pendant des années, une politique de restrictions des dépenses a été mise en place ce qui a entraîné un retard dans l’entretien des routes, des trottoirs, des bâtiments, des réseaux d’eau et d’assainissement.

Cette politique n’a pas été accompagnée par un accroissement des recettes,  seule solution préconisée par le trésor public ou la chambre régionale des comptes pour permettre le financement des opérations.

Il s’agit donc de rétablir une situation financière saine en augmentant raisonnablement  le taux d’imposition et les tarifs communaux.

Parallèlement, le désengagement de l’Etat nous impose des charges toujours plus importantes.

La population de Saint Loup ayant diminué, les dotations de l’état basées sur ce chiffre vont donc  elles aussi diminuer.

Les projets que nous souhaitons mettre en œuvre nécessitent le soutien de partenaires efficaces, qu’il s’agisse de la CCVS, de la région, du département. Nous mettrons tout en œuvre pour qu’ils mettent la main à la poche notamment dans le domaine de l’assainissement pour répondre aux demandes de l’agence de l’eau et de la police de l’eau.

 

Pour 2009 je souhaite une restructuration des écoles réussie.

Depuis des années, le nombre d’enfants scolarisés est en baisse et chaque fois qu’une classe est fermée, cette année c’est au tour de l’école du centre, l’inspecteur d’académie invite les responsables à réorganiser les écoles.

Comme promis, des réunions ont eu lieu avec les parents, et les enseignants, car ce sont eux les premiers concernés par cette restructuration.

Comme promis trois réunions publiques ont eu lieu en décembre, pour écouter les soucis mais également les satisfactions des Lupéennes et des Lupéens qui ont bien voulu se déplacer.

Comme promis dans quelques jours vous recevrez un bulletin municipal consacré essentiellement aux écoles.

Tous les parents s’accordent à dire qu’ils aiment leur école, mais ceux du Chanois et du Mont Pautet s’inquiètent des conditions d’enseignement dans des classes à plusieurs niveaux. Tous les parents se soucient de la longueur des trajets.

Les enseignants souhaitent un regroupement sur un seul site pour travailler en équipe et mieux soutenir les enfants en difficultés.

Tout le monde s’interroge sur les conséquences d’une fermeture de son école et des répercussions sur la vie qui en résulterait.

A la fin du mois de janvier, le conseil municipal étudiera tous ces avis recueillis, puis se prononcera. Il aura à choisir une solution soit avec trois écoles, soit avec deux groupes (Chanois- Centre, ou Centre- Mont Pautet  ou Chanois Mont-Pautet) ; le partage se ferait selon que l’on habite sur la rive droite ou sur la rive gauche et en fin soit avec un groupe scolaire, au Chanois, seule école capable d’accueillir tout le monde.

Je fais confiance à mes collègues pour apporter une réponse qui tienne compte de l’intérêt général et dépasse le cadre des problèmes individuels et particuliers, qui offre un confort de travail le meilleur possible aux élèves et aux enseignants dans des bâtiments adaptés aux exigences pédagogiques du XXI ème siècle et aux consignes de sécurité en vigueur,
qui offre aux parents des possibilités de garde et de restauration des enfants, tout en favorisant la mixité sociale.

 

Pour 2009 je souhaite une amélioration de la distribution de l’eau

 

Sur le plan financier, tout le monde connaît la situation un déficit de 300 000 € à combler suite à la décision de la chambre régionale des comptes. Aujourd'hui la population est invitée à payer pour le 15 janvier une facture avec une augmentation importante qui permettra tout juste l'équilibre du budget.
Elle le sera encore dans les deux ans à venir puisque ce même jugement demandait des augmentations de tarif de 25 % pour procéder au remboursement des 150 000 euros avancés par le budget de l'assainissement.
Pendant 7 ans, les budgets de l'eau n'étaient pas sincères, ils surévaluaient les recettes, pendant 7 ans les travaux d'investissement ont été inexistants, pendant 7 ans le déficit s'est creusé et les consommateurs vont devoir payer aujourd'hui et demain toutes les erreurs de gestion du passé.
Sur le plan pratique, nous allons mener une campagne de recherches de fuites pour améliorer le rendement du réseau et nous allons procéder à des études comparatives pour  savoir s’il faut continuer à assurer la gestion de l'eau avec une régie municipale dans les conditions actuelles ou s’il faut faire appel à une société spécialisée plus apte à offrir des services de qualité.

 

J’ai évoqué cette partie souvent la plus visible de l’action municipale, mais il me faut évoquer également l’importance du travail effectué en matière de vie culturelle, de vie associative, d’activité sportive, de soutien à nos écoles, d’actions sociales… autant de pans de la vie locale qu’il faut soutenir et conforter.

Qu’il me soit permis à ce stade de saluer comme il se doit le travail des adjoints, de nos agents, le travail des responsables associatifs locaux qui contribuent si fortement au dynamisme de notre commune. Le dernier marché de Noël en est un bel exemple.

Je remercie aussi ceux qui viennent à la mairie pour me faire part de leurs critiques, de leurs propositions, de leurs soutiens et de leurs encouragements. Je ne conçois pas d’être maire sans être proche de vous.

 

 Personnellement, je suis souvent à la mairie et je suis toujours disponible pour apprendre à vos côtés, pour partager vos avis.

 

Pour conclure, je veux vous renouveler mes vœux, vous remercier de votre présence, de m’avoir écouté avec attention et je vous invite dans quelques instants à lever ensemble le verre de l’amitié.

(Edith Doucet, Jean Joaquim, Youssef Ajouaou, Liliane Larrière, Michel Leroy, Elisabeth Bordot, Thierry Bordot)

Publié dans En ville

Commenter cet article